Congrès conjoint SCHM-ACHN

Congrès conjoint : Société canadienne d’histoire de la médecine (SCHM) et l’Association canadienne pour l’histoire du nursing (ACHN)

Appel à communications

Du 27 au 29 mai 2023

La SCMH et l’ACHN tiendront leur réunion annuelle conjointement et en présentiel, à l’Université York, du 27 au 29 mai 2023. 

À l’image de la thématique du Congrès 2023, le thème de la conférence de cette année sera « Reconsidérer et réimaginer les histoires de la santé ». La crise actuelle dans le secteur des soins de santé et les inégalités que la pandémie a exposées témoignent du besoin urgent de reconsidérer les rôles historiques de la médecine et du nursing dans la consolidation des disparités, et du besoin de s’engager dans l’appel à décoloniser les histoires des soins de santé. Nous invitons particulièrement les contributions qui remettent en question la segmentation de l’histoire du nursing, de l’histoire médicale et de l’histoire de la santé, et qui cherchent à élargir la portée de nos champs disciplinaire et à réimaginer leur orientation. Nous accueillons des communications provenant de diverses zones géographiques et de divers cadres temporels.

La SCHM et le ACHN invitent des individus et des équipes de chercheuses et chercheurs à soumettre des propositions pour des communications, des panels ou d’autres formules permettant de partager des connaissances pertinentes aux perspectives culturelles et disciplinaires de chacune et chacun. Les résumés des présentations individuelles ne devront pas dépasser 250 mots, et les résumés des panels devront inclure une justification du panel de 250 mots, une liste des participantes et participants qui le composent, ainsi qu’une brève description (200 mots maximum) pour chaque communication. Les tables rondes, quant à elles, devront inclure un exposé justificatif (250 mots) et une liste des participantes et participants. (Les participantes et participants n’auront pas à fournir de déclaration distincte relative à leur contribution, puisque les discussions tenues dans le cadre d’une table ronde se veulent ouvertes). 

Pour toute autre formule de partage des connaissances, le Comité scientifique du programme vous prie de fournir une brève description du format qui soit suffisante pour lui permettre de décider de sa pertinence dans le cadre du congrès et de déterminer quand et comment intégrer ces activités. Les présentations communautaires sont les bienvenues et les propositions hors thème seront prises en considération. 

Toutes les soumissions de résumés (individuel, panel, table ronde, partage de connaissances, communautaire) devront également être accompagnées de trois mots-clés pour faciliter leur classification.

Normalement, les sessions sont composées de trois ou quatre communications d’une durée de 15 à 20 minutes, suivies immédiatement par une période de questions. Des modifications pourront être apportées à ce format si l’échange de connaissances qui a lieu le nécessite. 

Prière de soumettre vos résumés à erin.spinney@unb.ca avant le 15 décembre 2022.

Les participantes et participants sélectionnés seront informés de la décision du comité au début du mois de février. Une traduction française/anglaise de votre résumé sera requise à cette étape. Des fonds de voyage seront disponibles pour les étudiantes et étudiants qui présenteront des exposés. Pour obtenir de plus amples renseignements, veuillez consulter cshm-schm.ca/ au début de 2023.

Nous vous rappelons que toutes les conférencières et tous les conférenciers doivent être membres de la SCHM ou de l?ACHN.

Pour toutes questions, veuillez communiquer avec Dan Malleck (dmalleck@brocku.ca) ou Erin Spinney (erin.spinney@unb.ca).

Colloque annuel de l’ACHN – Annual Meeting of CAHN

 Dans l’ombre de l’historiographie: Pour une autre histoire des soins de santé

In the Shadow of Historiography: Toward Another History of Healthcare

Colloque annuel de l’ACHN

Annual Meeting of CAHN

Université d’Ottawa – University of Ottawa

9 au 11 Juin 2022 – 9th-11th June 2022

En mode hybride – Hybrid mode

Info : nhru@uottawa.ca

Jeudi 9 juin 2022 – Thursday, June 9, 2022

DMS4101 pavillon Desmarais

8h30 : Mots de bienvenue – Welcoming Remarks

Sandra Harrisson (Présidente du comité d’organisation – President of the organizing committee)

Lucie Thibault (Doyenne de la Faculté des sciences de la santé de l’Université d’Ottawa – Dean of the Faculty of Healthg Sciences of the University of Ottawa)

Jean-Daniel Jacob (Directeur de l’École des sciences infirmières de l’Université d’Ottawa – Director of the School of Nursing of the University of Ottawa)

Marie-Claude Thifault (Directrice de l’Unité de recherche sur l’histoire du nursing – Director of the Nursing History Research Unit)

Erin Spinney (Présidente de l’Association canadienne pour l’histoire du nursing – President of the Canadian Association for the History of Nursing)

9h00-10h30: Les oubliées de l’historiographie- Forgotten by Historiography

Présidence-Chair: Sandra Harrisson (Université d’Ottawa)

(Sur/by Zoom) Ismalia De Sousa* and Dr. Lydia Wytenbroek (University of British Columbia): Black Nurses Visibility in British Columbia, 1845-1910.

Emily B. Kaliel* (University of Guelph):“She was Delia’s Florence Nightingale”: Examining Married, ‘Inactive’ Nurses’ Labour in Rural Alberta, 1911-1945

Myriam Lévesque* (Université Laval): Infirmières et interprètes Innus : deux « colonnes vertébrales » dans la prestation de soins sur la Côte-Nord (1949-1960).

Pause-café – Coffee Break

11h00-12h00 Hannah Lecture

Présidence-Chair: Peter L. Twohig (Saint Mary’s University)

Barbra Mann Wall: Race, Religion, and Nursing: Using Voyant Tools to Investigate Nurses in Missions Fields

This paper is a retrospective reflection on issues of race and positionality through the lens of the global engagement of nursing. I define positionality as the idea that personal values, views, and location in time and space influence how one understands and interprets the world. The paper explores how, and to what degree, persistent racial concerns animated both Black and White Baptists at the convention levels as they engaged in medical missions in the post-civil war years in the American South.

Diner- Lunch (offert par l’URHN- offered by the NHRU)

14h00- 15h00: Les infirmières, bâtisseuses du système de santé – Nurses, builders of the health system

Présidence-Chair: Marie-Ève Larivière (Université d’Ottawa)

Letitia Johnson*, Helen Vandenberg (University of Saskatchewan): “It has been suggested that affiliation might solve some of the problem”: Nursing Education and Hospital Standardization at the British Columbia Hospital Association Conferences, 1918-1931.

Luc De Munck* (Catholic University of Leuven): The role of sister Jules-Marie Heymans in the establishment of University Nursing Education in Belgium (1939-1964).

Pause-café – Coffee Break

15h30-16h30: Les témoignages infirmiers – Nursing Testimonals

Présidence-Chair: Dannick Rivest (Université du Québec à Trois-Rivières)

(Sur/by Zoom) Emmanuel Delille (Humboldt-Universität zu Berlin) : L’interprétation des témoignages sur les infirmeries des camps de concentration du régime national-socialiste et la problématique des choix sous contraintes.

Marie-Claude Thifault et E.-Martin Meunier (Université d’Ottawa) : Dans l’ombre de la littérature infirmière : une histoire intime des hospitalières ?

Activité autour de l’histoire autochtone avec le Musée canadien de l’histoire – Indigenous History Activity with the Canadian Museum of History

Vendredi 10 juin 2022 – Friday, June 10, 2022

Salle DMS4101- Pavillon Desmarais

9h00-10h00 : Dans les hôpitaux européens (18e s.) – In European hospitals (18th c.)

Présidence-Chair : Mathieu Laflamme (Université d’Ottawa)

Erin Spinney (University of New Brunswick Saint John): Matrons: Regulating Households and Nurses at British Naval Hospitals 1760-1815.

Pauline Teyssier* (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne): Saisir les pratiques de soin à l’hospice de Charenton à travers la comptabilité : une approche matérielle du traitement de la folie sous la Révolution française et l’Empire (1797-1814).

Pause-café – Coffee Break

10h30-12h30 : Panel Vera Roberts – Vera Roberts’ Panel

(Sur/by Zoom) Conférence de – Keynote by Laurie Meijer Drees (Vancouver Island University): “Tth’xwat tun hluptun” (Wash your eyelashes): Thoughts on finding and presenting reconciled histories of healthcare

This presentation explores how scholars might engage with “another history of healthcare”. A narrow understanding of healthcare bureaucracies and professions can no longer serve as the primary foundational piece of healthcare history in Canada.  Based on two decades of research into Indigenous experiences in Canada’s Indian Hospital system and subsequently Canada’s public health care systems, it is obvious that patient, family, community, and non-professional health care workers offer a very compelling lens through which to view what constitutes health, care, and healthcare in this country. Historians must recognize that the core of their profession is being challenged by such viewpoints. How can those challenges be met? Using Coast Salish concepts as a starting point, we must face a reconciled vision for medical historiography as a way of moving forward into a more inclusive writing of healthcare history.

(Table-ronde) La vision de Vera Roberts : un soutien continu à la recherche historique sur les soins infirmiers dans le Nord – (Round table) Vera Roberts’ Vision: Continuing Support for Northern Nursing Historical Research

The purpose of the Vera Roberts Endowment is to fund research and publications on the history of nursing in Canada with a priority on Canadian circumpolar regions (North of the 60th parallel). To date, the Endowment has funded a wide range of topics that explore the tensions and conflicts of northern nursing from a historical perspective. Yet many aspects of northern nursing are in need of further investigation, for which Vera Roberts’ endowment funds are available. The Special Session will begin with a brief overview of Vera Roberts’ vision followed by a series of questions directed to the panel about their experiences as researchers in northern/remote regions. The session will conclude with a general discussion about ways to promote and encourage historical research in this area.

Organizers:     Lesley McBain and Margaret Scaia

Chair:              Erin Spinney, University of New Brunswick Saint John

Participants:    Emily Kaliel, University of Guelph

Lesley McBain, Associate Professor Emerita University of Regina (First Nations University of Canada)

Peter L. Twohig, Saint Mary’s University

Helen Vandenberg, University of Saskatchewan, College of Nursing.

Diner- Lunch (offert par le Fonds Vera Roberts- offered by Vera Roberts Fund)

14h00-15h00: Les infirmières et la COVID-19 – Nurses and COVID-19

Présidence-Chair: Émilie Tremblay (Université d’Ottawa)

(Sur/by Zoom) Carolyn Lee (University of Toledo) Capturing the record of nursing’s response to Covid-19: Social media content of professional organizations since the inception of the pandemic.

Marie-Eve Larivière*, Lucie Lenglin*, Rachel Cameron* (Université d’Ottawa) : Découvrir le matrimoine des hospitalières à travers la rencontre entre pionnières et nouvelles générations d’infirmières.

Pause-café – Coffee Break

15h30-16h30: Raconter l’histoire du nursing autrement – Telling the history of nursing differently

Présidence-Chair:  Marie-Claude Thifault (Université d’Ottawa)

Marie LeBel (Université de Hearst) : Construits narratifs, perspectives historiques et scénarisation didactique. Pratiques de nursing psychiatrique en périphérie ontarienne, 1965-2015.

Alexandre Klein (Université d’Ottawa) : Sortir l’histoire du nursing psychiatrique de l’ombre de l’historiographie. À propos du webdocumentaire Les infirmières de la folie.

Cocktail et lancement de livres –  Cocktail and Book Launch

Bazille – 50 Rideau St #500 – Ottawa, ON K1N 9J7

Repas sur place (aux frais de chacun.e) – Dinner on site (at everyone’s expense)

Samedi 11 juin 2022 – Saturday, June 11, 2022

Salle DMS4101 – Pavillon Desmarais

9h00-10h00: Faire évoluer la formation des infirmières en France – Developing the training of nurses in France

Présidence-Chair : Alexandre Klein (Université d’Ottawa)

Léa Andréoléty* (Université Grenoble Alpes) : La voix des formateur·ice·s et des étudiant·e·s en soins infirmiers : l’évolution de la formation corporelle dans l’enseignement.

(Sur/by Zoom) Villeneuve Benjamin* (Université d’Ottawa) : La transmission des savoirs historiques, un levier pour l’émancipation des infirmiers psychiatriques français.

Pause-café – Coffee Break

10h30 – 12h00: Gestes et identités infirmières oubliés – Forgotten nursing gestures and identities

Présidence-Chair:  Hubert Larose-Dutil (Université d’Ottawa)

Heidi Coombs (Memorial University): “Much More than a Friend”: Sexual Identity and Nursing with the Grenfell Mission in Northern Newfoundland and Labrador, 1939-81.

Caroline Lieffers (King’s University): Beyond Last Rites: Spiritual Care and Aging in Canada, 1960s-1990s.

Alexandra Micciche* (ULB-UNamur) : « Ils ont chanté, ils ont scandé, ils ont même crié ! ». Mobilisations infirmières en Belgique (1968-1989).

Remise de la bourse Vicky Bach – Vicky Bach Memorial Prize

Remise du prix Margaret Allemang – Margaret Allemang Award

Remise du prix de la reconnaissance de l’ACHN – CAHN’sAward of Recognition

Contact

Alexandre Klein : nhru@uottawa.ca

Souvenirs de la folie

Suite au colloque organisé le 2 juin 2015 à l’Institut universitaire en santé mentale de Montréal autour de la question de « L’archive dans l’institution psychiatrique », puis à la parution, l’année suivante, des actes de cette rencontre dans un numéro spécial de la revue Santé mentale au Québec au Québec, l’équipe de l’Unité de recherche sur l’histoire du nursing de l’Université d’Ottawa s’est engagée dans la production d’un documentaire sur les archives de la psychiatrie. L’objectif était de réunir des historien‧nes francophones de différents pays, des archivistes, mais aussi des responsables de centres hospitaliers pour s’interroger sur la nature des archives psychiatriques, leur richesse de sources historiques à part entière, la spécificité du travail à leur contact ainsi que sur les enjeux singuliers de leur conservation et de leur valorisation. Les premiers tournages ont débuté au cours de l’été 2017. Le projet a ensuite connu des retards, des aléas, des rebondissements inattendus, et même une pandémie. Mais aujourd’hui, nous sommes heureux de vous annoncer la mise en ligne d’une série documentaire pédagogique en 5 épisodes intitulée Souvenirs de la folie et entièrement accessible gratuitement :

Sur Youtube :

Bande-annonce : https://www.youtube.com/watch?v=GHlCplR_F2k

Épisode 1 : https://www.youtube.com/watch?v=d55qtJ3-SMM

Épisode 2 : https://www.youtube.com/watch?v=K8sk9s13byg

Épisode 3 : https://www.youtube.com/watch?v=IfT46_QpSo0

Épisode 4 : https://www.youtube.com/watch?v=BHgmt94L8lw

Épisode 5 : https://www.youtube.com/watch?v=hvk-xsGPwiE

Ou sur Viméo :

Bande-annonce : https://vimeo.com/656819197

Épisode 1 : https://vimeo.com/676581069

Épisode 2 : https://vimeo.com/676582902

Épisode 3 : https://vimeo.com/676585099

Épisode 4 : https://vimeo.com/676586260

Épisode 5 : https://vimeo.com/676589292

Étudiant‧e et superviseur‧e

Étudiant‧e et superviseur‧e. Faire de la recherche en binôme

Rencontres organisées par l’Unité de recherche sur l’histoire du nursing de l’Université d’Ottawa

Un mardi par mois, de 12h à 13h, sur Zoom.

Inscription : nhru@uottawa.ca

L’Unité de recherche sur l’histoire du nursing propose, pour ce nouveau cycle de rencontres, d’offrir la possibilité aux binômes de recherche que sont les superviseur.es et les étudiant.es de l’Unité, de venir présenter leurs travaux de recherche en cours, tout en interrogeant les conditions de possibilités de leur travail en commun, les difficultés mais aussi les atouts de cette collaboration.  

25 janvier 2022

Dannick Rivest et Julien Prud’homme (Université du Québec à Trois-Rivières)

Travailler ensemble ou côte à côte sur les politiques de l’autisme et des troubles d’apprentissage ? Les défis de la proximité thématique entre l’étudiant et le superviseur.

22 Février 2022

Fannie Dupont et Sandra Harrison (Université d’Ottawa)

Interroger les changements de diagnostics en santé mentale : Une introduction au concept de modulation des diagnostics. 

15 mars 2022

Mariane Fournier (Université de Montréal) et Alexandre Klein (Université d’Ottawa) 

Faire l’histoire du sida au Québec (1981-2012) : entre culture matérielle et histoire orale.

19 avril 2022

Marie-Ève Larivière et Marie-Claude Thifault (Université d’Ottawa)

Des archives aux souvenirs : explorer le matrimoine des hospitalières des Filles de la Sagesse.

17 Mai 2022

Sandrine Labelle (Université du Québec à Montréal) et Geneviève McCready (Université du Québec à Rimouski)

Le plaidoyer infirmier à la Clinique populaire de Pointe-Saint-Charles (1968-1987).

(AàC) Congrès de l’ACHN/CAHN Congress CfP

Dans l’ombre de l’historiographie:

Pour une autre histoire des soins de santé

Appel à communications
Colloque annuel de l’ACHN
Université d’Ottawa
9 au 11 Juin 2022

L’histoire des soins de santé ne fut longtemps que la seule histoire des médecins, de leurs inventions et de leurs théories. Il fallut attendre les années 1970 pour qu’émerge une histoire de la santé s’ouvrant d’abord aux autres soignant.es, professionnelles ou non, puis aux malades, à leurs proches et enfin, au début du XXIe siècle, à tous celles et ceux que l’histoire avait oubliés. Ainsi, ce n’est que très récemment que nombre d’acteurs du soin ont acquis leur place légitime dans l’historiographie. Et le travail est encore loin d’être fini.

Nombreuses sont les femmes, les personnes racisées, les personnes autochtones, les soignant.es non orthodoxes, les personnes souffrant de troubles physiques ou psychiques et leurs proches à ne pas avoir trouvé leur juste place dans l’histoire des soins de santé. L’histoire du nursing est particulièrement représentative de ce retard historiographique. Longtemps centrée sur les grandes figures infirmières comme Jeanne Mance, Florence Nightingale, Mary Agnes Snively ou Léonie Chaptal, elle s’ouvre, depuis peu, tant à la critique de ces figures titulaires qu’à l’inclusion de tous les autres acteurs et actrices des soins infirmiers jusqu’alors ignorés, volontairement ou non.

C’est dans le cadre de ce renouveau historiographique, qui fait de l’histoire des soins infirmiers, mais aussi plus largement de l’histoire de la santé, un domaine de recherche plus inclusif et plus interdisciplinaire, que nous souhaitons inscrire ce nouveau colloque de l’Association canadienne pour l’histoire du nursing. Nous invitons pour ce faire toutes les chercheur.es s’intéressant, quelle que soit leur discipline d’origine, à l’histoire des soins de santé avec des regards inédits, depuis de terrains inexplorés ou avec des approches inattendues, à nous soumettre leur proposition de communications. Il s’agira ainsi de donner à voir ce renouveau de la recherche en histoire du nursing, et plus largement, en histoire de la santé, qui invite à explorer de nouvelles voies et à développer des nouvelles approches, de nouvelles méthodes, afin de faire entendre des voix jusqu’alors gardées sous silence.

Bref, nous souhaitons plonger, à l’occasion de cette rencontre qui se veut ouverte à l’interdisciplinarité, dans l’ombre de l’historiographie des soins de santé afin de rendre justice à celles et ceux qui ont, par le passé, contribué à la prise en charge, l’accompagnement, le rétablissement ou simplement le réconfort des personnes souffrantes ou vulnérables.

Les propositions de communications, composées d’un titre, d’un résumé de maximum 500 mots et d’une courte biographie du ou des auteurs.trices, sont à envoyer à nhru@uottawa.ca avant le 31 décembre 2021. Indiquez votre statut d’étudiant dans votre proposition de communication.

In the Shadow of Historiography:
Toward Another History of Healthcare

Call for Papers
Annual Meeting of CAHN
University of Ottawa
9th-11th June 2022

The history of healthcare was for a long time devoted only to the history of doctors and their inventions and theories. It was not until the 1970s that a history of health emerged that at first focused on other caregivers, professional or not, then on patients and others, and finally, at the beginning of the 21st century, it took in all the rest that had been forgotten.  Thus it is only recently that a number of actors in the healthcare field have taken their legitimate place in the historiography.  And the work is still far from being completed.

Many areas needing more investigation are those of women, racialized and indigenous peoples, non-orthodox caregivers, people suffering from physical or psychiatric ailments, and others who have not found their rightful place in the history of healthcare. The history of nursing is particularly representative of this gap in the historiography. Long centred on prominent figures in nursing such as Jeanne Mance, Florence Nightingale, Mary Agnes Snively or Léonie Chaptal, it is now opening up to critiquing these illustrious figures as well as including others in nursing who have until now been ignored, purposefully or not.

It is within this context of historiographic revitalization, which takes in the history of nursing but which also includes the wider history of health – an area of research that is itself more inclusive and interdisciplinary ‒ that we wish to call for submissions for the next annual meeting of the Canadian Association for the History of Nursing. We are inviting therefore all researchers, whatever their primary field of study, who are interested in a fresh look at the history of healthcare through exploring uncharted territory or using unexpected approaches, to submit a proposal. The aim is to support novel research in the history of nursing and the history of health more broadly by inviting the exploration and development of new avenues, approaches, and methods, as well as bringing to light the voices of those who have been silenced until now.

In short, at this meeting that is interdisciplinary and open to all, we hope to delve into the shadow of historiography of healthcare to bring justice to those who in the past have contributed so much to the support, health, or simply the comfort of the suffering and the vulnerable.

The proposals, which should contain a title, an abstract of a maximum of 500 words, and a short biography of the authors, should be submitted to nhru@uottawa.ca before 31 December 2021. Please indicate in your biography if you are a student.

Quelle place pour les femmes francophones dans l’histoire des savoirs infirmiers au Québec ?

Notre coordonnateur Alexandre Klein et de notre directrice Marie-Claude Thifault publient aujourd’hui, dans un numéro spécial des Cahiers François Viète consacré à l’histoire genrée des savoirs, un article sur la place des femmes francophones dans l’histoire des savoirs infirmiers au Québec étudiée à partir de l’exemple du nursing psychiatrique à Montréal. Vous trouverez ci-dessous un résumé de cet article ainsi qu’un lien pour y accéder:

ALEXANDRE KLEIN & MARIE-CLAUDE THIFAULTQuelle place pour les femmes francophones dans l’histoire des savoirs infirmiers au Québec ? L’exemple du nursing psychiatrique à Montréal (1912-1963)[Article]

Cet article entend démontrer le rôle central qu’ont joué les femmes francophones dans la construction et la transmission des savoirs psychiatriques au Québec entre 1912 et 1963. Pour ce faire, il suit le parcours d’une religieuse, sœur Augustine, directrice du nursing à l’Hôpital Saint-Jean-de-Dieu, le plus grand asile du Québec, et d’une garde-malade laïque, Charlotte Tassé, directrice propriétaire de l’Institut Albert-Prévost, une institution de soin et de formation psychiatriques située au nord de l’île de Montréal. Contre une historiographie psychiatrique, mais aussi féministe qui a renvoyé les infirmières et les hospitalières au rang de simples subalternes, cet article milite pour la reconnaissance et la réintégration de leurs apports dans l’histoire des savoirs au Québec.

Lancement de « Dérives »

L’Unité de recherche sur l’histoire du nursing de l’Université d’Ottawa, en partenariat avec le Centre d’histoire des régulations sociales, est heureuse de vous convier au

Lancement de

Dérives. Une histoire sensible des parcours psychiatriques en Ontario français     (PUO , 2021)

En présence des autrices Marie-Claude Thifault et Marie LeBel qui dialogueront avec Linda Cardinal (UOF), Dahlia Namian (UOttawa) et Julien Prud’homme (UQTR).

Le jeudi 18 novembre à 17h à l’UQAM

(salle A-6290) et sur Zoom

Inscription obligatoire

petit.kim@uqam.ca  

Le passeport vaccinal sera exigé

Les conflits infirmiers

L’Unité de recherche sur l’histoire du nursing organise un panel sur l’histoire des conflits infirmiers dans le cadre du congrès annuel de l’Institut d’Histoire de l’Amérique Française qui se déroule en ligne tout au long du mois d’octobre. Ce panel aura lieu sur Zoom le vendredi 29 octobre à partir de 15h (l’inscription se fait ici). Voici le programme des interventions :

SÉANCE 10 – Les conflits infirmiers, des événements trop longtemps négligés

Présidence : Marie-Claude Thifault, directrice de l’Unité de recherche sur l’histoire du nursing, Université d’Ottawa

Le Congrès international des infirmières de 1929 à Montréal, lieu d’un conflit oublié entre les gardes-malades canadiennes-françaises et leurs consœurs anglophones

Alexandre Klein, Hubert Larose-Dutil 

De conflit en conflit… pour une amélioration de la formation des infirmières

Evy Nazon, Sandra Harrisson 

Grèves des infirmières et crise de la reproduction sociale

Camille Robert